La démarche

LA DÉMARCHE

R – r comme rances.
É – é comme évidé de tout sens.
V – v comme vain.
E – e comme eunuque.
I – i comme intelligence arti cielle.
L – l comme l’amour a ses raisons, que la raison ignore. L – l comme looping.
É – é comme « et puis après, on va où ? »
S – s comme siphonnés du bocal.

Avant de devenir rances, puisque le sens nous manque étant donné que tout est vain, dans ce monde où il n’est pas bon d’être eunuque, puisque la valeur se me- sure/se calibre/se juge et se jauge/s’analyse/se déchire sur le baromètre de nos intelligences arti cielles. Puisque tout va trop vite – c’est ce qu’on nous rabâche – dans le looping de nos vies et puisque la question, sans réponse «et après, on va où ? » nous ronge, autant qu’elle nous excite, Les Réveillés font la promesse de rester (un tout petit peu) siphonnés du bocal car, de fait, l’amour a ses raisons, que la raison ignore.

La Compagnie Les Réveillés est fondée of ciellement en février 2013, a n d’ac- cueillir la naissance du spectacle Rodéo Protocole au Studio Théâtre de Stains. Deux ans et une soixantaine de dates plus tard, un autre spectacle voit le jour Cymbalta, antidépresseur de référence. Pour les deux créations, les méthodes de travail s’accordent dans une continuité : un des membres de la troupe écrit le texte – Mathilde Issaad pour Rodéo Proto- cole et Élisa Schramm pour Cymbalta – une distribution est donnée, les répétitions commencent. Élisa Schramm signe la mise en scène de son écriture, tandis que celle de Rodéo Protocole est con ée à Tessa Bazin. Les rôles s’échangent selon les créations et la vision du spectacle est toujours nourrie par l’implication de chacun en amont et pendant les répétitions. Sans qu’il s’agisse de créations collectives à proprement parler, la mise en action sur la scène est un jeu collectif dans lequel chacun s’investit, donne des idées, imprègne de son identité l’entité collective ! Les Réveillés c’est l’association de personnalités très différentes dans la vie, mais unis dans le travail par une envie débordante de continuer de parler (ensemble, avec vous), de jouer (pour toujours), de rire (minimum 20 minutes par jour), de chanter (autant que nos oreilles peuvent l’encaisser), de danser, de vivre les uns avec les autres. Les Réveillés c’est un projet à long terme. Le projet d’une troupe qui dure- rait dans le temps, et qui essaie de se renouveler saison après saison, avec humili- té, simplement, guidée par la joie de créer des spectacles.